Voici plusieurs éléments qui constituent des atouts importants pour un investisseur qui souhaite entreprendre en franchise, avec un risque limité : le franchiseur montre aux candidats qu’il est engagé à leurs côtés pour les faire réussir, en leur apportant son expertise et en l’aidant à bâtir un projet viable, sur un secteur porteur.

L’assistance technique et la formation initiale

Il existe plusieurs critères pour choisir une franchise spécialisée dans les canalisations et le chemisage. Toutefois, si vous tombez sur un franchiseur qui est à la disposition de ses franchisés pour leur offrir une assistance technique et une formation, vous pouvez être sûr que vous serez à la tête d’une franchise rentable. L’assistance technique et la formation initiale sont des éléments clés pour démarrer l’activité sur de bonnes bases, surtout si vous n’avez pas d’expérience préalable dans ce domaine : fuite, curage, réparation de la canalisation, chemisage, débouchage, etc. Elles permettent de monter en compétence rapidement sur le métier et les spécificités du réseau. Vous serez rassuré sur votre capacité à exercer l’activité, même sans expérience préalable. Ces initiatives montrent que le franchiseur s’engage sur la transmission de son savoir-faire.

L’aide au financement et au business plan

Le plan de financement et l’aide pour monter un business plan peuvent faciliter l’obtention d’un emprunt bancaire. Monter un dossier de financement est complexe, l’aide du franchiseur est précieuse. Il connaît les ratios clés et points de vigilance spécifiques au secteur de la canalisation et du chemisage. Par ailleurs, un prévisionnel validé par le franchiseur crédibilise le projet auprès des banques. Cet accompagnement peut permettre de concrétiser le projet même avec peu d’apports financiers.

La zone d’exclusivité

La zone d’exclusivité permet d’éviter la concurrence en interne et sécurise le développement commercial local. Vous obtenez l’assurance de pouvoir développer sereinement votre activité d’experts en canalisation. Vous ne risquez pas qu’un autre franchisé vienne vous concurrencer sur votre zone. En clair, le franchiseur s’assure que le potentiel de marché est suffisant pour ses franchisés.

 

Le montant des royalties

Les royalties à moins de 10 % semblent raisonnables par rapport à d’autres réseaux (souvent 10 % ou plus). Ce pourcentage laisse une bonne part du chiffre d’affaires au franchisé. Cela témoigne d’un modèle économique qui n’est pas déséquilibré en faveur du franchiseur. C’est d’autant plus vrai sur une activité de services comme le chemisage avec peu d’achats.